Un jour de pluie à New York

Un jour de pluie à New York

Un vaudeville new yorkais pluvieux et coquet. C’est le 53ème opus de Woody.

Il renoue avec sa ville, New York City et donne le rôle principal à un couple de jeunes acteurs : Elle Fanning et Timothé Chalamet, tous deux charmants. Et surtout, Woody donne des accents Annie Halliens à cette bluette romantique et romanesque.

Le Woody nouveau est arrivé

Comme toujours chez Woody, le rythme et le sens du cadre sont parfaitement maîtrisés mais cette fois encore – et ça devient (trop) courant – je m’ennuie.

S’il parvient à rester léger et à ne jamais tomber dans le piège de la rancœur (je fais référence aux affaires auxquelles il est confronté), il faut tout de même dire que le cinéma de monsieur Allen sent le renfermé. Les enjeux sont les mêmes, les réflexions et autres névroses se répètent. Je ne m’y retrouve pas. A aucun moment, le réalisateur ne cherche à sortir de sa zone de confort et à renouveler son point de vue.

Aussitôt vu, aussitôt oublié.

Vite, voyons ou re-re-re-re-re-revoyons Match Point, l’acmé du talent de Woody Allen, le point d’orgue de son cinéma. Le film parfait.