Festivals de Cinéma

Cannes à Paris : première !

Posted by adminBarbara

 

Screen-shot-2013-05-16-at-12.13.10-AM.png

Et oui ! Vous pensiez sérieusement que j’allais rester à me morfondre en regardant à la télé les redifs du Grand Journal ? Point du tout, je me suis donné pour mission de vous prouver qu’on peut vivre Cannes même sans être à Cannes.

C’est donc tout naturellement que je me suis décidée à réserver ma place pour la séance du soir du très attendu The Great Gatsby, film qui fit l’ouverture du Festival. Pour vivre ce moment à fond j’ai donc proposé à des amies de se joindre à moi (vous avez déjà vu des gens seuls à Cannes vous ?) et puis je dois dire que si on cherche un peu, on peut même aller jusqu’à dire que nous avons monté, nous aussi, des marches (étaient-ce des escalators ?) Tout cela pour dire que Cannes, c’est une ambiance et un état d’esprit avant tout et que le but premier est de vivre le cinéma le plus fort possible et cela, c’est faisable que l’on soit au fin fond de la creuse ou du Brésil (je parle ici du Brésil car c’est le pays à la mode en ce moment). Parlons donc cinéma.

On a tout dit ou presque sur ce Gatsby, héros du roman Fitzgeraldien de la belle époque.

A l’image de toutes les rumeurs qui circulent sur le compte du riche homme, les critiques du monde entier se sont penchés sur l’analyse de ce roman qui a marqué toute la littérature américaine et qui, j’irais même plus loin : incarne la société américaine.

Gatsby, qui est-il et d’où vient-il ? Voilà qui semble être le summum des questionnements le concernant. Par contre personne ne cherche à savoir qui il est vraiment, au sens noble du terme, à l’approcher pour vraiment cerner ce personnage hors norme. Personne sauf ce jeune Nick Carraway.

Gatsby, c’est déjà une mise en abyme assez forte qui, au fond, donne toute son explication au sens du roman, de son auteur et de son personnage.

FS Fitzgerald a écrit le roman en y mettant du sien. Je veux dire par là que je suis loin d’être la première à dire que ce Gastby c’est un peu lui même, FSF qui donne à son autre personnage Nick Carraway (le voisin) le stylo pour écrire l’histoire de sa vie.

Vous ne suivez pas ? C’est normal !

Il y a pas mal de personnages qui ont tous leur importance et un rôle clé et cette histoire, au pitch assez simpliste, peut donner lieu à une analyse très riche.

Ce Gatsby, autour de qui le mystère reste entier, est à l’image de la société américaine : un colosse aux pieds d’argile, sans passé, sans fondement.

Gatsby, par son coté « bling bling », est à l’image de la société américaine de l’époque – nous sommes dans l’entre deux guerres et l’argent coule à flot, le jazz enchante et enjoue les gens et l’alcool échauffe les esprits.

Gatsby, par son manque d’histoire, est à l’image de la société américaine. Il est ce que l’on appelle encore aujourd’hui un self made man qui a su saisir les opportunités qu’on lui a tendues. Il s’est créé son histoire, sa gloire, sa propre destinée. Il est l’incarnation du rêve américain.

Gatsby, c’est enfin, un homme sombre et solitaire qui cache son mal être et sa peur de la solitude derrière des fêtes grandioses mais presque déshumanisées. 

 Film_Review_The_Great_Gatsby.JPEG-03a35.jpg

Léo DiCaprio est parvenu à donner du charisme à ce personnage, l’air de rien, pas simple à incarner. Il lui apporte charme, prestance mais aussi douceur et tendresse.

C’est en fait un grand enfant que ce Gatsby ! Il se cache derrière des atours splendides mais semble hurler à la mort son besoin d’amour et de protection. J’aime plus que tout cet aspect. Léo l’a superbement interprété à mon sens.

Cela dit, ce film m’a conforté dans l’idée que je ne suis définitivement pas fan du cinéma de Baz Lurhman. Toute cette grandiloquence, ce bling, ces effets me gonflent ! Déçue donc de ce point de vue là : le chic du roman n’est pas toujours respecté dans le film. Ca manque légèrement de classe.

C’est en tout cas, ravie par cette soirée mi parisienne, mi cannoise mais 100% ciné que j’ai retrouvé mes pénates avec en tête, la suite de mon programme festivalier.

A suivre !

      telechargement.jpg

 

 



 


Leave A Comment