News-infos et articles de presse

La délicatesse – à croire qu’il faut parfois se méfier du bonheur…

Posted by adminBarbara

C’est l’histoire d’une femme qui fait le choix d’un jus d’abricot et qui voit sa vie changer. Ou bien, c’est l’histoire d’une femme qui va être forcée de réapprendre à vivre…

On ne sait plus vraiment mais en tous cas, c’est une bien belle histoire que cette « Délicatesse » dont je viens de terminer la lecture. Je parle du livre de David Foenkinos : La Délicatesse.

Image-3-copie-10.png

Image-2-copie-19.png

La première phrase
Nathalie était plutôt discrète (une sorte de féminité suisse). Elle avait traversé l’adolescence sans heurt, respectant les passages piétons.

J’ai tout aimé de ce roman : le ton toujours amusé et doux, la rythme vif, les dialogues dignes d’un scénario de film de cinéma…

D’ailleurs, le tournage du film vient de s’achever et met en scène Audrey Tautou et François Damiens.

La tonalité de ce roman est marquée par le douceur et la pudeur. On entre dans la vie de cette femme à qui la vie sourit et à qui tout réussit. Soudain, sans prévenir tout va basculer sans pour autant qu’on ne tombe jamais dans le pathos.

On suit alors cette femme qui va réapprendre à vivre dans tous les sens du terme, cette femme qui va réapprendre à apprécier le souffle du vent, la chaleur du soleil et les échanges avec l’extérieur.

C’est justement cette poésie qui m’a plu, cette volonté de vie qui jaillit de ce livre.

Mais c’est aussi toute la drôlerie et la charme de ce roman qui nous surprennent au fil des pages et nous enchantent. On apprend à découvrir chaque personnage et on est charmé par les répliques et autres digressions (on passe d’une réflexion sérieuse à une recette de risotto…) que l’auteur manie avec une habilité extrême.

Enfin, ce roman à pour ambition d’offrir une réflexion sur la passion et met clairement à point d’orgue à montrer qu’il faut se méfier de la passion. On a peut-être tous ressenti un jour cette peur du bonheur… lorsque tout va bien, on a tendance à se dire qu’un malheur va forcément « nous tomber dessus »…

Ce roman traite habilement du sujet et donne à réflechir sur cette idée selon laquelle la vie place sur notre chemin des obstacles que nous devons surmonter et combattre pour mieux rebondir et apprécier les petits et grands bonheurs de la vie…

Quelques morceaux choisis du roman La Délicatesse de David Foenkinos.

La phrase à retenir
A cause de la moquette, on n’entendait pas le bruit de ses talons aiguilles. La moquette, c’est le meurtre de la sensualité. Mais qui avait bien pu inventer la moquette ?

Morceau choisi
Il se reprit : après tout, il avait le droit de dire ce qu’il ressentait. Ce n’était pas un crime que d’ouvrir son coeur. Alors oui, c’est vrai que tout était lourd avec elle, que son statut de veuve compliquait beaucoup de choses. Il songea qu’il aurait eu plus de chance de la séduire un jour si François n’était pas mort. En se tuant, il avait figé leur amour. Il les avait propulsés dans une éternité fixe. Comment ravir quoi que ce [… ]

chapitre : 27page : 57éditeur : Gallimarddate d’édition : 2009

Leave A Comment