AMHA (A Mon Humble Avis), Festivals de Cinéma

Aline

Posted by Barbara GOVAERTS

Aline n’est pas un biopic sur Céline. Valérie l’a clairement dit. Aline Dieu n’est pas l’alter égo cinéma de Céline Dion. Non.

C’est pourtant à s’y perdre tant la ressemblance est flagrante et l’histoire similaire. Un duperie ? Les puristes voient dans ce non biopic donc, quelques anachronismes. Soit.

Mais là n’est pas le propos. Biopic, fiction remaniée ou récit de vie… c’est un peu tout cela en même temps, et j’ai été emportée dans l’épopée de cette chanteuse au destin hors norme.

Ici on ne fera pas de faux semblant et on parlera ouvertement de Céline Dion, dont je ne suis pas particulièrement fan : sa vie, son oeuvre je les connais dans les grandes lignes et le film m’a emporté dès les premiers instants. Il y a dans cette oeuvre une passion sous jacente incroyable, une puissance de vie et un amour réel pour le cinéma qui emportent tout sur leur passage.

Le propre d’un bon film pour moi c’est cela. Qu’un film me prenne, m’attrape alors qu’il ne traite pas d’un sujet ou d’un personnage ou quoi que ce soit qui me touche particulièrement.

Et puis, au final, qu’il m’ait appris quelque chose, donné une émotion… qu’il ait laissé un petit quelque chose en moi.

Pari réussi avec cet Aline à la fois lumineux et flamboyant et d’une incroyable simplicité. A l’image je pense de son héroïne Aline / Céline capable du plus grand des naturels et de la plus grande divattitude au monde. Il est évident que cette impression de simplicité est la résultante d’un travail d’une précision sans nom. Du sans couture peaufiné à fond.

Et cela donne vie à une mise en scène qui tourbillonne et illustre le propos de son autrice avec brio.

Je garde en tête la scène du mariage où l’héroïne, vêtue de sa robe de mariée hors norme, ne passe plus les portes de la maison de son enfance… Elle est tout simplement passée à une autre échelle, est sur un autre fuseau horaire !

Tout est à l’avenant avec des petites / grandes idées qui disent tout de la vie hors norme de cette chanteuse populaire, ordinaire… mais surtout atypique et extra ordinaire.

Le mimétisme est réussi, les costumes sont incroyables… Le travail de recréation de l’univers de Céline est géré au millimètre près. Les scènes de concert / spectacle m’ont emportées comme je ne l’aurai pas pensé.

Un film à l’image de son sujet : fait pour le public, avec un don de soi réel et un amour, profond, de l’art – pour l’une la musique, pour l’autre le cinéma.

L’art dans tous les cas.

Le film sera en salles mercredi 10 novembre prochain.