AMHA (A Mon Humble Avis)

Soyons open

Posted by admin

Je lis par ci par là que le démarrage de « Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu » marche sur les traces d’Intouchables, comprenez : qu’il réalise des records. Salles combles, spectateurs enthousiastes et j’en passe.

Non pas que je veuille sapper le film, fort sympathique au demeurant, mais simplement revenir sur cette chronique d’un succès annoncé.

Oui, les français ont envie de rire. C’est bien connu, en temps de crise on a envie de se changer les idées, de se détendre et de voir les choses sous un autre angle. Tous les sociologues et autres spécialistes vous le diront. C’est justement ce que propose le réalisateur avec cette fresque anti racisme.

Certes, face à ce film, on rit. Beaucoup et sans complexe. Seulement, voilà, j’ai trouvé que c’était à peu près tout ce que le film nous offrait et je trouve cela un peu limité et dommage. Non pas que le rire seul me dérange, loin de là, je suis la première à aimer rire et Dieu que c’est bon de rire !

Mais je réalise qu’il ne me reste pas grand chose de ce film sitôt la fin annoncée.

La bande annonce aurait presque suffit. Tous les clichés y passent et je dois dire que c’est à double tranchant. Car oui, on rigole deux secondes de ces clichés sur les juifs, les arabes, les noirs et les chinois mais que faisons-nous réellement de tout cela ? Le film nous pousse t-il réellement à voir les choses autrement et à sortir de nos cercles fermés, de nos croyances ? En clair, cette comédie joue t-elle un vrai rôle éducatif ? Je me pose la question.

Toujours est-il rions, cela fait du bien et qui sait, peut-être que ce film saura résonner en nous plus qu’on ne le croit comme c’est parfois le cas. La magie du cinéma est peut-être cachée, là, derrière un gros gag prête à ressurgir dans le quotidien de gens peu enclins à l’ouverture d’esprit.

Soyons open. Plus on est de fous, plus on rit, c’est le film qui nous le dit.

4 thoughts on “Soyons open

  1. Sylviane

    Non , je n’ai même pas ri….. à quoi sert de multiplier ainsi les clichés…c’est presque du racisme! certes ce n’est pas un film à message mais reprendre ainsi les poncifs c’est sinon dangereux du moins lamentable! la caricature du père ivoirien me met presque mal à l’aise…tout est prévisible, en plus mal filmé ,sans inventivité, sans aucun souffle, les gags sont d’une platitude désespérante….bon j’arrête car inutile de commenter davantage un film aussi raté.

  2. Barbara

    Je n’ai pas souhaite enterrer ce film mais ne peux te contredire Sylviane… Peut être ce film a t il pour seul mérite d’apporter un peu de second degrés et de légèreté : c’est comme cela que je l’ai perçu. Cela dit, je suis d’accord, ce n’est pas un bon film.

  3. Elisa

    Ils auraient au moins pu nous mettre un couple lesbien, ça ça aurait fait du bien a la France. En voyant juste la BA je m’attendais a ce qu’il y ai une des filles lesbiennes mais non me pas. C’est dommage quand même

  4. Barbara

    Oui pourquoi pas en effet c’est une autre idée de scénario. Mais d’après ce que je comprends, le réal souhaitait vraiment mettre l’accent sur la question du racisme. C’est l’unique angle qu’il a choisi.
    merci pour ce com Elisa, à bientôt !

Leave A Comment