Super-zéro

Super-zéro

Je n’ai pas de cœur : ça je vous l’ai dit dans mon dernier post. De surcroît, je suis old dans ma tête.

Je me demande si ce n’est pas la raison pour laquelle je n’ai pas apprécié Deadpool. Le tout nouveau super-zéro de l’écurie Marvel.

Si je reconnais avoir ri grassement à 2 ou 3 reprises (mon instinct grégaire), je dois dire que cette vulgarité mêlée à un niveau quasi zéro de cinéma (elle est où l’intrigue, elle est où la réalisation ?..) m’ont quelque peu repoussés.

A la limite, sous la forme d’un mini métrage, d’un court sketch ça aurait pu passer. A la limite.

Il faut dire aussi que j’ai un réel soucis avec Ryan Reynolds – vous me direz qu’on ne le voit pas trop, référence au costume masqué qu’il porte lorsqu’il est en mission mais c’en fut trop tout de même.

Trop de gras autour pour si peu de bon cinéma à voir.

Au final ce Deadpool m’a fait penser au méchant tueur de Scary movie (la parodie de Scream) et son amoureuse à Terry Hatcher période Lois et Clark.

Je me range définitivement du côté de DC Comics et de ses héros plus sombres à la psychologie complexe. Je me range du côté de Batman par exemple, surtout lorsqu’il est réalisé par Christopher Nolan.

Ah sinon le plus du film ? Une BO bien rodée emplie de bons sons des 80’s et 90’s – de quoi me réjouir !

Old je vous dis, je suis old.