News-infos et articles de presse

Qui est le sériephile français ?

Posted by admin

Des séries, nous en avons tous déjà regardé, suivi au moins une. Il y a cependant différents types d’amateurs de séries. Déjà, il y a ceux qui ne sont pas fichus de suivre un film alors encore moins une série. Je parlais récemment avec une proche qui me disait ne pas comprendre l’engouement que je peux ressentir à voir X fois un film que j’ai aimé encore moins à attendre chaque semaine la suite de ma série. Et bien, j’ai moi même du mal à comprendre cette façon de voir les choses. Je n’ai pas encore fait d’étude psychologique sur le sujet mais, de même qu’il est bon de se plonger dans un livre pour faire vivre son imaginaire et son cerveau, je suis convaincue qu’il y a du bon dans le fait de s’attacher à des personnages de fiction télévisuelle. Cela est sans doute signe de suivi, d’endurance, de persévérance et tout simplement, de culture !

Car il est aujourd’hui impossible de nier le fait que les séries font partie intégrante de notre paysage culturel, en France comme à l’étranger.

M’est donc venue, l’envie de poster un petit article sur le sujet.

Qui est aujourd’hui le sérieohille type ? Quel âge a t-il, où vit-il, que regarde t-il ?..

Image-4-copie-9.png

Pour cela pas besoin d’aller bien loin, mon support de référence, j’ai cité Slate m’a offert la réponse sur un plateau d’argent.

Voyez plutôt :

source : http://www.slate.fr/story/36475/fan-series-tele-mad-men-dexter-desperate

…/

Comment faire la part de ceux qui se plantent machinalement devant Mentalist sur TF1 et de ceux qui streament nerveusement le dernier épisode de Fringe à peine la diffusion américaine terminée?

Le sériephile n’est pas le geek qui n’est pas le téléspectateur de TF1 qui n’est pas le consommateur de DVD

le sériephile moyen a entre 15 et 35 ans, est plutôt une femme : cela s’explique semble t-il par la féminisation des séries syle Desperate Housewives…et aime voir ces séries en VO.

Concernant la façon de visonner ces séries, « la sériephile type » télécharge, « streame », VODe…et achète tout de même les DVD afin de se repasser les épisodes phares ! Le maitre mot est en fait tout simplement : ne jamais être à la traine, pour cela la sériephile suit les videos mises en ligne dès leur diffusion aux Etats Unis (je rappelle que la sériephile type agée entre 15 et 35 ans regarde plus volontiers des séries étrangères / américaines.)

Voilà donc de quoi se dire que les séries ont encore de beaux jours devant elles. Et on voit que le PAF a bien compris cela lorsque l’on voit que les films du dimanche soir sont la plupart du temps remplacés par des séries. Lorsqu’également, les chaines privées et publiques diffusent des séries et qu’actuellement même le journal télévisé de TF1 se voit menacé par une certaine mini série mais série tout de même qui fait beaucoup parler d’elle et qui met en scène la vie quotidienne de 3 couples.. je ne la citerai pas par volonté de ne pas lui faire de pub…


Leave A Comment