AMHA (A Mon Humble Avis)

Lorsque Hollywood sauve le monde

Posted by adminBarbara

Screen-shot-2012-11-10-at-5.48.46-PM.png

Le ciné a pour vocation, j’aime à le répéter, de traiter de tous les sujets qui ont trait à notre quotidien mais aussi à notre histoire et à notre passé. Le but n’étant autre que de nous permettre de réfléchir, d’avoir une autre vision ou tout simplement de comprendre le monde qui nous entoure.

C’est ce que tente de faire Ben Affleck avec son dernier film Argo.

Vous allez dire, et vous n’aurez pas tort, que moi, d’habitude si positive envers les films dont je vous parle, suis en ce moment assez critique et pas toujours d’accord avec ce que je vois au cinéma. Contairement à Nous York, je ne critiquerai pas cette fois le film en lui même – qui a tout du film d’action et au sein duquel les acteurs sont assez remarquables – mais plutôt l’angle et le parti pris du film.

Je sais que les films de Ben Affleck ont très bonne presse et qu’on crie presque au géni pour ce film qu’on voit déjà oscarisé. Ne vous méprenez pas, j’ai aimé Argo, je peux le dire. J’ai été prise par cette histoire invraissemblable mais pourtant vraie, par l’action qui atteint son paroxysme lors de la scène (quasi) finale et par le duo de choc formé par les acteurs John Goodman et Allan Arkin, semblables à deux larons en foire qui portent clairement le film grâce à leur énergie.

Du point de vue du jeu des acteurs : rien à dire sinon du bien ! J’ai d’ailleurs aimé que Ben Affleck, qui s’est offert le rôle clé de l’agent spécialiste des exfiltrations, « sous joue » comme pour laisser la place à ses autres acteurs. C’est assez fair play et je pense qu’il a raison puisque son « plus » se situe clairement derrière la caméra. Il a, oui je pense, ce don pour la réalisation.

La fausse équipe de tournage en pleine répétition…

Screen-shot-2012-11-10-at-5.50.20-PM.png

Je parle, je parle mais sans vraiment vous permettre d’entrer dans le film, dans l’histoire et ainsi sans vraiment vous donner une chance de comprendre en quoi le film me gène un peu.

Argo raconte un pan de la révolution iranienne. En 1979, alors à l’apogée du soulèvement du peuple,  les militants envahissement l’ambassade Américaine de Téhéran et enlèvent 52 otages. 6 d’entres eux parviennent à s’achapper et se cachent chez l’ambassadeur du Canada. Sachant qu’ils seront forcément retrouvés et tués, ce dernier fait appel à un expert de l’exfiltration afin de les rapatrier en Amérique de façon secrète. Pour cela il faut un plan et ce plan sera abracadabrantesque. Il va se faire passer, ainsi que les 6 otages pour une équipe de tournage d’un film en cours de réalisation en Iran.

L’histoire est vraie. Entièrement vraie et a été révélée au grand jour par Bill Clinton en 1997.

Elle semble incroyable et le film tire les ficelles de cette « mascarade » pour en ressortir un film d’action et de suspens de qualité. Le film mèle images et vidéos d’archives et scènes filmées et cela fonctionne tout à fait : le coté vintage et rétro est bien présent.

Screen-shot-2012-11-10-at-5.49.15-PM.png

En revanche, le film même s’il relate une vérité, un pan de l’histoire des Etats Unis m’a laissé un petit arrière goût de manichéisme qui ne me plait pas vraiment. Ce film est une nouvelle occasion de nous rappeler que les américains sont les gentils et qu’ils méritent d’être sauvés alors que le reste du monde et là en l’occurence, les Iraniens, sont les méchants. Un peu facile.

Je m’emballe peut-être (et surement) car j’ai lu une interview de Ben Affleck dans laquelle il disait que sa volonté n’était autre que de divertir le public, même pas d’attirer notre attention sur cette partie de l’Histoire mais juste de nous permettre de vivre une belle expérience pleine d’action. Mission accomplie mon cher dans ce cas !

Cela dit léger bémol, j’ai trouvé que le film ne valorisait que le cinéma hollywoodien, en mettant l’accent sur sa force et sur l’habileté de ses scénarii qui vont jusqu’à sauver des vies. Je ne peux que noter un léger côté réducteur car le cinéma ne se résume en rien à Hollywood.

En tout cas, moi qui n’ai de cesse de répéter que le cinéma nous aide de façon concrète dans notre quotidien, ce n’est ni l’Histoire ni Ben Affleck qui viendront me contredire sur ce point et j’en suis ravie.

Vive Hollywood (ça c’est un peu réducteur) mais vive le cinéma, ça c’est indéniable !

 

 

 


Leave A Comment