AMHA (A Mon Humble Avis)

Le Don Juan des bacs à sable

Posted by admin

Don-Jon.jpg

Oui je sais, je commence plutôt mal l’année. je n’ai pas réussi à maîtriser mon calendrier de publication d’articles et viens ici vous parler d’un film sorti l’an dernier… (NDLR, le film est sorti le 25 décembre et est toujours en salle.)

De surcroit je ferai vite car il ne s’agit pas non plus d’un film qui a révolutionné l’histoire du cinéma de l’année 2013 même s’il a tout de même de belles qualités.

Déjà il s’agit d’un premier film et la maîtrise de la réalisation est à saluer.

Le sujet ensuite n’a rien de très original même s’il a le mérite de dénoncer les quelques travers d’une société américaine trop marquée par un puritanisme ambiant qui semble venir gâcher le naturel des gens.

Comme l’indiquent l’affiche et la bande annonce (ci-dessous) Don Jon a une vie bien cadrée et réglée au millimètre près. Seuls quelques centres d’intérêts bien précis ornent sa vie. Bonjour l’ouverture d’esprit !

C’est justement ce que vient dénoncer Joseph Gordon Levitt (JGL) sous couvert d’un discours bien macho.

Une fois n’est pas coutume et je sais que bon nombre d’entres nous se disent que « cela n’arrive qu’au cinéma » mais, il suffira d’une personne qui sort de l’ordinaire, dont les névroses se mêleront parfaitement à celles de Don Jon pour que, ensemble, ils puissent voir l’avenir autrement, de façon plus sereine et profondément ouverte vers l’autre : source de tous les bonheurs.

C’est au final assez cliché et digne des comédies romantiques dont JGL se moque ici mais il semble bien, pourtant, que ce soit la route vers l’amour et vers le bonheur.

A suivre en 2014 !

 

 

Leave A Comment