En avant l'aventure !

En avant l’aventure !

Voici venu le temps (des rires et des chants je l’espère de tout cœur, ça oui) mais, dans un premier temps, des vœux.
Ce début d’année marque le souhait d’un renouveau ou tout du moins d’une étendue de nouveaux jours que l’on espère heureux, paisibles et chargés d’émotions puissantes. J’entends par là, le sentiment de vivre si ce n’est grandement, pleinement. À l’image du film de Maren Ade : Toni Erdmann que j’ai tant aimé et qui nous redit l’importance de ne pas sombrer dans le robotisme, de rester humain, maître de sa propre identité, de ses choix. Être là où nous devons être en sommes et jamais à la solde de qui que ce soit ou d’une quelconque entité. En conclusion, rester vertical et libre comme cette femme, solide, dans le sublime Aquarius dont je redore le blason ici après l’avoir laissé en dehors de mon top 10 2016.

C’est là ce que je vous souhaite à tous, chers amis lecteurs.

Je ne compte plus les articles et autres commentaires qui mentionnent la « pourritude » de 2016. Il est vrai que les temps sont durs (l’expression est toute faite, certes, mais elle a le mérite d’exprimer précisément l’étendue de nos maux), que 2016 porte la marque de nouvelles tragiques ici, tout près et un peu plus loin et qu’en sus, elle a vu la disparition de nombreux artistes et figures aimés. Comme pour nous signifier que le tableau est intégralement noirci, noir et que l’anéantissement de la culture et de l’esprit est en cours.
Mais non. Pensons à la suite, à l’héritage (non pas de façon opportuniste, ni glauque bien sûr) mais à toutes ces possibilités en cours, qui arrivent, à venir.

Je souhaite que 2017 nous (ré)apprenne à vivre le moment, à apprécier ce que nous avons, ce que nous vivons, ce que nous faisons, ce que nous disons… à APPRÉCIER.
C’est là la clé de tout il me semble. La clé d’un bien être vécu dans le présent et la clé d’un bien être qui nous invite à aller de l’avant même dans un monde mouvant.

Nous qui aimons le cinéma (si vous êtes ici c’est sans doute que vous l’aimez au moins un peu !), je pense que 2017 va être une régalade !

Le (semble t-il) très beau LA LA LAND m’enchante déjà


Le nouveau Tom Ford

Dalida


Jackie avec Natalie Portman


Silence du maître Martin Scorsese

Le subtile Loving

T2 Trainspotting


Dunkirk

Valerian


Blade Runner 2049


Le prochain Klapisch ?
Notre désormais épisode annuel de Star wars (Épisode VIII)
Et toute une flopée de superhéros magiques pour les aficionados

Bref, de quoi nous faire rêver, saliver, sourire, pleurer… Aimer, boire et chanter…

Ahhh, tant que le cinéma vivra !

Belle nouvelle année

Barbara