La beauté même

La beauté même

Image-2-copie-1.png

Je viens ce soir vous parler du dernier film d’Alejandro Gonzales Inarritu : Biutiful.

Beaucoup de choses à dire de ce film troublant quoique très très réaliste finalement.

Le pitch ? un homme se découvrant malade d’un cancer lutte pour subvenir aux besoin de sa famille, en l’occurence ses deux jeunes enfants dans un Barcelone hors des clichés habituels. Là, on ne parle pas du Barcelone où l’on vient faire les boutiques en période de soldes (!!) mais plutôt d’un Barcelone ou il faut se battre pour faire sa place, et encore, lorsque je dis « faire sa place » c’est un bien grand mot : il s’agit plutot de survie…

Cet homme donc, superbe Javier Bardem qui définitivement m’épate (No country for Old men, Vicky Cristina Barcelona) HELLO GREAT ACTOR!! se sait malade et se bat pour subvenir aux besoins de ses enfants et tente de préparer leur avenir tant que faire se peut… pour cela il vit de petits et gros traffics et « arrange » ses coups avec la police locale…

Image-1-copie-1.png

On cotoie dans ce film, et tout au long du film, la misère – la misère comme nous l’avons rarement vue au cinéma.. alors les quelques moments de bonheur familial en sont d’autant plus forts – je me suis surprise a être très émue par ce père qui donne tout mais vraiment tout, à ses enfants.

Javier Bardem joue comme rarement un acteur l’a joué, ce sentiment de se savoir en fin de course… en fin de parcours et de devoir poser ses pions car la partie est terminée.. C’est beau, poétique et lanscinant.
Lanscinant presque comme cette superbe bande annonce dont je ne parviens pas à insérer le lien (grrrrr !) mais que je vous conseille fortement de visionner (conseil d’amie !)

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19127715&cfilm=140139.html

Uxbal le personnage joué par Javier Bardem se dit être à l’écoute des esprits et parvient à entendre les pensées des morts, ce qui apporte au personnage une profondeur et un coté mystique qui marquent vraiment le film.

J’avoue avoir parfois souhaité que le film soit plus rythmé à l’image de la bande annonce elle même rythmée par la musique, on a clairement envie que tout rentre dans l’ordre pour cet homme, que ces soucis s’apaisent mais c’est justement ça la finalité du film… trouver la paix et c’est bien ce qu’il fait, du moins je tends à le croire.

Du grand Inarritu et du TRES grand Bardem : on aime !

Très beau film, profond, puissant et vrai.

En prime, et ce n’est pas de moi, voici les 4 bonnes raisons d’aller voir ce film :

         – Inarritu délaisse les destins croisés pour s’essayer au point de vue unique 

         – La poésie qui se dégage de certaines scènes 

         – La performance hallucinante de Javier Bardem, qui lui a valu un Prix d’Interprétation à Cannes 

         – Une vision de Barcelone éloignée des clichés habituels

(source Allociné)