En jupe si je veux

En jupe si je veux

Image-8-copie-1.png

 

A la lecture de ce titre vous savez peut-être déjà de quel sujet je m’apprête à vous parler et vous vous dites que je suis un peu à la ramasse de venir vous parler de la journée de la jupe 24 heures plus tard, alors que tout le monde est déjà passé à autre chose et à déjà remis le pantalon…

 

En effet, vous voyez juste je viens vous parler de la journée de la jupe et rédiger ce poste et le publier ce soir est tout à fait voulu : c’est ma façon d’exprimer ma rébellion (!) face à cette journée décretée par quoi, comment et quand ??? ce n’est pas très clair.

 

Je tiens d’abord à préciser, avant qu’on m’accuse de quoi que ce soit, que je suis tout à fait contre tous les types de violences faites aux femmes et aux hommes d’ailleurs et que j’ai conscience de l’importance de parler, d’exprimer et de communiquer sur les sujets afin déjà de capter l’attention du public puis enfin trouver des solutions afin de lutter contre les problèmes. Je suis donc pour le fait que l’on parle des violences afin d’éduquer et/ou rééduquer les esprits.

 

Mais alors mon point de vue est sans appel : de la à ériger une journée de la jupe dans le but de rappeler que certaines femmes connaissent des violences… je ne comprends pas tout.

 

Image-9-copie-1.png

 

Je comprends le symbole… en fait pas tant que ça !!! ceux qui me connaissent savent que je suis très très souvent en jupe et ce n’est pas pour autant que je veux valoriser ou exprimer quoi que ce soit. Je veux dire par là, qu’il faut que la femme soit vue et acceptée telle qu’elle est c’est à dire avec un corps différent de celui de l’homme mais sans aucune autre distinction.

En gros : hommes et femmes nous sommes différents mais il devient urgent de sortir de cette société qui ne cesse de nous opposer !

 

Pourquoi une femme doit-elle penser à 2 fois à son habillement avant d’aller à un entretien ou à un rendez-vous ? et surtout pourquoi est-ce qu’une femme doit bien souvent prouver 2 fois plus ses compétences qu’un autre ?

 

Je m’arrête là car je ne veux surtout pas donner l’image d’une féministe : ce que je ne suis pas du tout. Je n’ai absolument rien à revendiquer. Je suis une femme et j’ai la chance de choisir entre les jupes et les pantalons… ce qui me convient carrément !

 

Je pense que jupe, pantalon : on s’en fout un peu car on a dépassé ce stade il y a longtemps. Le plus important serait d’amener les gens vers une réflection qui leur permettrait de revenir à l’essence même de nos relations : le respect. Franchement il n’y a que ça d’important.

 

Et moi hier, et bien, j’étais en pantalon et je ne me suis sentie ni plus ni moins femme que la veille et qu’aujourd’hui !

 

Image-11.png