Collection Arlequin - Noël 2017

Collection Arlequin – Noël 2017

La saison des téléfilms de Noël est donc ouverte. Je dois vous avouer que ce film, je l’attendais. Ces deux têtes d’affiche, cette tendance mélo… Je le sentais assez bien.

Manque de flair. Le film est d’un ennui souvent quasi mortel et puis manque d’un ingrédient assez primordial, d’autant plus lorsqu’il est question de folle histoire d’amour et de survie : d’alchimie et d’entrain.

Soit deux étrangers seuls survivants d’un vol avorté sur les cimes d’une montagne enneigée, obligés de cohabiter pour trouver la route de leur survie.

Alors oui, « certaines rencontrent vous sauvent la vie » comme l’indique l’affiche du film. Certes. Mais où est l’intrigue, l’entrain, l’intérêt de cette histoire romanesque ?

De pseudo philosophie amoureuse il est en revanche question avec cette saillie issue des plus grandes réflexions : « le coeur n’est qu’un muscle ». Certes. Hum Hum. Quel romantique ce beau chirurgien.

Le tout donne lieu à une suite de scènettes assez pathétiques et jamais bien profondes qui tournent au mélo pur et dur auquel il est difficile de donner un quelconque crédit. On est loin, oh bien loin de la passion amoureuse cinégénique !

Il est clair que le duo d’acteurs british vient sauver le film mais même là ça coince avec un zéro pointé pour le réal qui ne les dirige à aucune moment. Je ne sais pas qui est cet homme (et n’ai pas spécialement envie de creuser le sujet) mais il est évident qu’il est tout chose d’avoir réussi à attirer l’attention de ces deux acteurs de renom et les laisse tourner en roue libre tout le film durant. Pas très folichon, aussi bons soient-ils.

Le tout m’a donné froid mais ne m’a a aucun moment envouté. De passion il est pourtant censé être question. Oh pardon, spoiler.

Je m’arrêterai donc là.