BFSC à Cannes : troisième // Episode 12

BFSC à Cannes : troisième // Episode 12

Puisqu’il faut une fin à tout, je pense que j’ai vu ce matin ce qui restera mon dernier film de ce 68ème Festival de Cannes. Mais les surprises existent et la reprise de tous les films en compèt, demain, m’attirera peut-être encore dans les salles du Palais des Festivals (mais pas sûr car je vous avoue que j’ai aussi envie de terminer mes vacances par un chill total sur la plage !)

Toujours est-il, je le sens, vous attendez – même si ce n’est à moi de rendre un verdict – mon palmarès à moi et bien le voici. Si vous avez suivi ma course poursuite cannoise, vous saurez que je n’ai pas vu tous les films en compèt officielle, j’ai fait le choix, comme les années précédentes d’aller également vagabonder du côté des sélections parallèles Un Certain Regard et La Quinzaine des réalisateurs.

Flash back sur mon top et mon flop :

Commençons par le flop avec seulement deux films vus que je n’ai pas aimés :

  • A story of love and darkness de Natalie Portman
  • Cemetery of splendour d’Apichatpong

Mon top des sélections parallèles, Quinzaine des réalisateurs :

  • 3 souvenirs de ma jeunesse d’Arnaud Desplechin
  • Le tout nouveau testament de Jaco Von Dormael
  • Much loved de Nabil Ayouch

Mon top de la sélection officielle :

  • Youth Palme d’Or
  • Mia Madre : Grand Prix du Jury
  • The Lobster : Prix du Scénario
  • Michael Caine / Harvey Keitel : prix d’interprétation masculine pour leur rôle dans Youth
  • Margherita Buy : prix d’interprétation féminine pour son rôle dans Mia Madre